Haut de page

Logo préfècture région
DIRNO
Direction interdépartementale des routes Nord-Ouest -

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Tunnel de la Grand Mare
 

Contenu

Pourquoi le tunnel est fermé le matin ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mai 2016

L’ouverture du tunnel date d’une vingtaine d’années, époque à laquelle le nombre de véhicules empruntant cet itinéraire était bien en deçà des chiffres aujourd’hui enregistrés. Chaque année, nous recensons environ 50 fermetures matinales aux heures de pointe. Les itinéraires de substitution qui s’offrent alors aux usagers ne peuvent malheureusement que passer par les hauteurs, au nord de Rouen par des itinéraires moins enclins à supporter un tel trafic.

Mais pour d’évidentes raisons de sécurité et suite notamment aux événements particulièrement désastreux survenus dans le tunnel du Mont-Blanc – il est impératif d’éviter tout encombrement de la circulation dans le tunnel de la Grand’Mare (à l’instar de tous les tunnels de sa catégorie).

Or, quelque incident survenant en aval du tunnel (accident ou autres), la circulation s’en trouve inexorablement perturbée, créant des ralentissements et des remontées qu’il nous faut impérativement résorber avant de pouvoir rouvrir le tunnel. Cette situation est plus ou moins problématique, suivant l’emplacement de l’incident qui, de fait, peut grever notablement la rapidité d’intervention des services de dépannage et/ou de secours.

Par ailleurs, une fois la gêne résorbée en aval, rouvrir d’un seul coup les deux voies de la RN28 reviendrait à recréer cette situation d’encombrement. Ainsi nous est-il nécessaire de réguler en amont le flot de circulation en le filtrant sur une seule voie au niveau de Bois- Guillaume, afin de limiter l’afflux de véhicules dans le tunnel, afflux qui génèrerait inévitablement un nouveau bouchon et une nouvelle fermeture de l’ouvrage.

Depuis 2012 et l’incendie du pont Mathilde, les niveaux de trafic sur la RN 28 étaient particulièrement bas.
Suite à la réouverture du pont, ceux-ci ont rapidement retrouvé des niveaux similaires à ceux précédant sa fermeture, à savoir à peu près 40 000 véhicules/jours avec en moyenne 10% de poids lourds.

C’est pourquoi les usagers de la RN 28 dans le sens Abbeville-Rouen sont confrontés presque chaque matin aux heures de pointe à des fermetures de l’ouvrage au moyen de ses barrières automatiques. En effet, dès lors qu’un bouchon se forme en amont du pont Mathilde et remonte jusqu’au tunnel, la DIR Nord-Ouest se voit dans l’obligation de fermer l’axe pour garantir la sécurité des usagers, jusqu’à ce que le bouchon se soit en partie résorbé.

Pied de page

Site mis à jour le 20 mars 2017
Plan du siteInformations légalesContact | Authentification | Flux RSS